Tendances du marché immobilier en Europe 2019

Selon les rapports annuels de ULI/PWC, la sécurité du revenu à long terme est le moteur des investissements immobiliers actuels en Europe. Cela se produit lorsque l’industrie se protège contre d’éventuelles hausses des taux d’intérêt et que nous faisons face à un contexte géopolitique incertain. Explications de Jean-François Charpenet.

Taux d’intérêt, actifs disponibles, investissements asiatiques

L’augmentation du taux d’intérêt ne constituera pas un risque en 2019, bien que les professionnels de l’immobilier doivent être conscients qu’elle pourrait changer en cas de choc géopolitique dans le système monétaire. Jean-François Charpenet : « Il faut aussi veiller à la relation entre la demande et les actifs disponibles. L’argent continuera d’arriver et l’on croit fermement qu’en 2019, les investissements asiatiques augmenteront.

Toutefois, cela provoque une certaine pression dans le segment central du marché, puisque 70 % des personnes interrogées par PWC sont d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que les principaux actifs sont surévalués, surtout si l’on considère des cas comme l’Espagne ou le Portugal.

Enfin, en 2019, nous verrons de nouveaux marchés et de nouveaux acteurs sur le podium. Voyons maintenant quelles seront les principales tendances du marché immobilier en Europe en 2019.

Trouver des actifs de qualité

Avec l’intérêt croissant des investisseurs internationaux pour l’Europe, les professionnels de l’immobilier sont de plus en plus préoccupés par la disponibilité et le prix des propriétés.

Bien que près de 50 % des personnes interrogées dans le rapport de PWC s’attendent à ce que la disponibilité des actifs diminue et se détériore au cours des cinq prochaines années, la relation entre la disponibilité et les prix est tempérée par la conviction que l’industrie est en bonne position et le contexte financier est généralement positif.

Coûts de construction

Avant la crise économique, il y avait plus d’entreprises prêtes à construire des propriétés. Aujourd’hui, la demande de nouvelles propriétés dépasse l’offre et les coûts de construction sont également à la hausse.

Si, dans le passé, les coûts de construction plus élevés étaient naturellement compensés par une compression des performances (avec un prix de vente plus élevé), ce ne serait plus le cas, alors faites attention !

Incidence des taux d’intérêt

Maintenant que la Banque européenne a officiellement annoncé que les taux d’intérêt demeureront très bas, près de 0 %, et que le programme d’achat d’obligations prendra fin, nous avons une meilleure idée du développement immobilier pour 2019.

Étonnamment ou non, cette nouvelle n’a pas d’impact direct significatif sur l’activité immobilière. Les professionnels pensent que si les taux resteront à peu près les mêmes, pour l’instant, le prix de location et l’inflation vont augmenter.

Jean-François Charpenet explique : « D’un autre côté, un changement géopolitique peut faire monter rapidement les taux et c’est pourquoi les répondants s’attendent à ce que les taux d’intérêt à court et à long terme augmentent un peu.

Risques géopolitiques et Brexit

Le monde change très rapidement et aujourd’hui, nous ne pouvons pas garantir à 100% que ce marché est plus sûr que l’autre. Le risque est toujours présent lorsqu’il s’agit de géopolitique.

La plus grande préoccupation de Jean-François Charpenet en 2019, selon le rapport de PWC, est l’instabilité politique internationale. Nous avons la situation Brexit, la Turquie, les États-Unis et d’autres qui peuvent rapidement changer la façon dont nous développons notre stratégie de vente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *